Allez-vous mordre à l’hameçon ?

Actualités

De nombreuses personnes associent souvent la pêche à la paresse ou encore à un hobby de vieux à la retraite… Mais la pêche, pratiquée comme loisir ou profession, est bien loin de se résumer à enfiler un ver ou piquer une mouche sur un hameçon !

Daniel Hennebert, responsable de l’école de pêche La Bouvière à Walcourt, nous confie sa passion pour la pêche.

Les Lacs de l’Eau d’Heure : un océan de nature

Aux Lacs de l’Eau d’Heure, les deux grands lacs, la Plate Taille et l’Eau d’Heure, et les trois pré-barrages, Féronval, Falemprise et le Ry Jaune, représentent au total près de 600 hectares de surface d’eau et non loin de 50 km de berges. Les Lacs de l’Eau d’Heure étant avant tout une destination dépaysante avec des paysages aux allures de carte postale changeant à longueur d’année. Par beau ou mauvais temps, la pêche s’y pratique dans toutes les conditions !

« La pêche, c’est avant tout une rencontre privilégiée au calme avec la nature. Ce n’est pas juste sentir son moulinet vibrer, ressentir la puissance du poisson… C’est voir un lac se lever avec la lumière du soleil, contempler la ronde des oiseaux planant au-dessus de l’eau, surprendre quelques insectes comme des papillons ou libellules, etc. Autant de paysages divers et variés qui émerveillent à chaque fois…. »

Dans ce cadre magnifique des Lacs de l’Eau d’Heure, les pêcheurs pourront y trouver une bonne population de carnassiers, principalement des perches et des sandres ainsi que des brochets dont certains dépassent le mètre… Mais aussi des truites arc-en-ciel et fario, des carpes, des gardons, des rotengles, etc. « Personnellement, je pêche au ver de terre mais cela ne m’empêche pas de varier les appâts… »

Papillon 1

Une bulle d’échanges familiaux et amicaux

Qui n’a jamais croisé de prés ou de loin un ou des pêcheurs assis tranquillement attendant patiemment d’attraper ce fameux poisson ? Que ce soit tous les week-ends ou encore simplement le dimanche matin, ils partagent des moments mémorables en famille et/ou entre amis. Cela corrobore une citation très connue du philosophe et poète américain Henry David Thoreau : « Beaucoup vont à la pêche toute leur vie sans savoir que ce n’est pas le poisson qu’ils recherchent… »

« Chez nous, la pêche c’est avant tout une histoire de famille. Mon grand-père, mon père et mon parrain m’ont appris les codes de la pêche. Ce que j’aime, c’est partager un moment au calme en famille et entre amis. Mais c’est aussi pour le challenge… De plus en plus de jeunes pêchent... Ce n’est pas l’apanage des papys à la retraite ! Et puis surtout, je constate une tendance évolutive : la pêche est appréciée de la gent féminine ! Au sein de notre école, on tourne autour de 2% d’inscriptions de jeunes filles en plus chaque année…»

Lacs Pam Jenny 4

Une frétillante expérience multi-sensorielle

Au bord de l’eau, le pêcheur a tous ses sens en éveil. La vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher… Il y a aussi l’imagination et la réflexion du pêcheur qui travaillent à fond. Il lit un plan d’eau, s’en imprègne, fait corps avec lui pour percer ses mystères et découvrir ses habitants. « La pêche, c’est 80% d’observation et 20% d’action ! Tout cela dans le respect des poissons et de leur milieu aquatique… »

« Avec la pêche, il y a en pour tout le monde… Les contemplatifs, les rêveurs, les cérébraux, les sportifs ou encore les compétiteurs. Libre à chacun de s’adonner à la technique qui correspond le mieux à ses attentes dans des endroits adaptés ». C’est aussi une excellente façon de découvrir autrement l’environnement, la faune et la flore de nos plans d’eau.

Et vous, ça vous dirait de tenter l’expérience ? Si jamais, toutes les informations et réglementation en vigueur sont disponibles en ligne. En vous souhaitant d’ores et déjà une bonne pêche… Même si l’important, et vous l’aurez compris, se trouve sans doute ailleurs ;-)

Lacs Pam Jenny 1