Quand le Fondry des Chiens fait fureur sur Instagram

Actualités

Cette géologue tente de percer les secrets de ce site naturel en vogue sur les réseaux sociaux, à l’heure du tourisme local.

Pour Virginie Dumoulin, géologue et co-créatrice de l’asbl États d’Ânes, le Fondry des Chiens, qui fait partie du Parc-Naturel Viroin Hermeton, est un lieu unique en Belgique, qu’il faut absolument préserver.

Fondry des Chiens 6

Unique en Belgique

“Lors de ma première visite au Fondry des Chiens, j’ai été très impressionnée par la beauté du site, tout comme la plupart des géologues avec qui j’étais. C’est assez dingue de voir ce gouffre en plein air. Le phénomène karstique est un phénomène assez courant au niveau géologique, mais qu’il soit visible comme ici, c’est impressionnant”.

Comme certains instagrammeurs l’ont remarqué avec des clichés vus du ciel, le site se présente sous la forme poétique d’un papillon. Il témoigne de la corrosion de la roche calcaire progressive au cours de l’Ére tertiaire.

Le site naturel est apparu tel qu’il se présente aujourd’hui lorsque les hommes en ont extrait les sables pour exploiter les minerais de fer, piégés au fond de cette cavité.

Un gouffre impressionnant

Autre particularité du Fondry des Chiens : la profondeur du gouffre”, reprend-elle. “Nous observons parfois plus de 20 mètres de hauteur à certains endroits. C’est à couper le souffle”.

Cette cavité est la plus grande du massif calcaire des Abannets, qui s’étend de Nismes à Dourbes. Ces roches calcaires sont typiques du paysage de la Calestienne, avec des forêts lumineuses de chênes et de charmes ainsi que de pins noirs.

Sauf qu’ici, le Fondry des Chiens est dégagé de toute végétation.

De plus, il offre une vue exceptionnelle sur deux autres types de paysages : au sud, les forêts typiques du sol gréseux et schisteux de l’Ardenne et au nord, les pâtures de la dépression de la Fagne-Famenne.

Fondry des Chiens 7

Des orchidées à perdre de vue

Ces roches calcaires, grâce à son exposition plein sud, ont développé toute une faune et une flore uniques. Des photographes en herbe ont présenté des photos d’orchidées ou des globulaires au printemps, typiques du lieu.

Par ailleurs, le paysage est également marqué par les pelouses calcicoles, propres de ce lieu sec et rocailleux”, nous révèle Virginie. “Les activités pastorales ont toujours existé. Nous retrouvons notamment l’élevage de moutons. Ces pelouses font vraiment la réputation de la région”.

Des éléments fossiles sur les parois

À côté des selfies le long des roches, des détails révèlent à ces amateurs de belles images. “Lorsque vous avancez sur le site, vous pouvez observer des organismes marins comme des crinoïdes (Lys de mer)”, précise Virginie. “Ces fossiles témoignent de la présence de la mer à l'ère primaire”.

Sur place, les roches calcaires racontent d’elles-mêmes l’histoire. Elles illustrent l’épisode sédimentaire carbonaté lors du mouvement de la mer à l’origine de la Calestienne. D’où l’importance de conserver ce site hors du commun. “Il est déconseillé d’escalader la paroi ou d’emporter un fossile, au risque de perdre ces témoignages historiques inédits”.

À le constater sur les réseaux sociaux, ce site naturel est un véritable terrain de jeu pour les photographes. Il est accessible à tous. Des sentiers balisés caractéristiques du site comme La Roche aux Faucons, ou encore des balades au sein de villages à proximité comme celle de La Haute Roche ou encore de La Croix Sauvage, vous offrent un bol d’air dans la région et vous permettent de profiter d’un retour aux sources, une visite au cœur de la terre.

Fondry des Chiens 9