Alors, prêts pour le grand saut ?

Actualités

Envie d’adrénaline et de sensations fortes ? De dépasser votre peur du vide et de défier les lois de la gravité ? Saut en parachute ou vol en soufflerie, il y en a pour tous les goûts… Souvenirs garantis !

Mélanie Feron, jeune Chimacienne dynamique, nous raconte comment elle a vaincu sa peur du vide mais surtout son expérience mémorable dans les airs…

Un sentiment de peur en…volé

Dans un premier temps, il est primordial d’insister sur le fait que ce n’est absolument pas de la lâcheté d’avoir peur de sauter dans le vide mais vraiment de la peur. « Je me suis toujours dit que je voulais faire le grand saut avant mes 30 ans… Une sorte de défi envers moi-même car j’ai toujours eu un peu la trouille du vide… »

« Franchement, je conseille à tous ceux qui hésitent de tenter l’expérience d’y aller franco car dès le franchissement dans le vide, le plaisir a pris le pas sur ma crainte ! Et puis surtout, les moniteurs m’ont mise directement en confiance. C’est important de se sentir en sécurité, et surtout à l’écoute dans une expérience pareille… Même si d’autres personnes, comme mon compagnon par exemple, seraient sans doute plus téméraires que moi ;-) »

Que cela soit pour un saut en parachute tandem, ou un baptême en simulateur de chute libre, les instructeurs vous communiquent les bons gestes à adopter ainsi que les règles de sécurité. Beaucoup de muscles sont mis en action. Surtout les bras. « Je dirais qu’il s’agit d’un sport pratiqué de manière insolite car il permet de planer tout en réduisant le stress… Une excellente manière de faire le vide tout en tonifiant ses muscles ;-) »

Skydiving 2 1

Les avantages d’un vol « outdoor » et « indoor »

« Lorsque j’ai reçu un chèque-cadeau à Noël par mon compagnon pour un saut tandem en parachute au sein de l’aérodrome de Cerfontaine, j’ai littéralement sauté de joie ! Cela faisait longtemps que je voulais tenter l’expérience… J’y suis allée un jour où toutes les conditions météorologiques étaient réunies : ciel dégagé et météo clémente. C’est vraiment génial car on peut profiter de la beauté des paysages. Souvent, mon moniteur m’invitait à regarder ici et là… Tu vois, là c’est l 'étang de Virelles me disait-il. Ici, les lacs de l’Eau d’Heure… »

Avec le vol assisté en soufflerie, on n’a pas les paysages mais par contre pas de contrainte météo ! On peut pratiquer ce sport aérien tout au long de l’année, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige… « Je me souviens que lorsque je me suis rendue à l’Airspace Indoor Skydiving à Gosselies, il pleuvait vraiment des cordes ! La soufflerie est équipée d’un tunnel en verre de 15 mètres de haut ultra moderne qui donne sur l’extérieur… Avec une vue à 360° sur les alentours, on a vraiment l’impression de voler en plein ciel ! »

Gravity Park 4

Le grand huit des émotions

Sensations fortes, euphorie, et émerveillement, c’est peu dire qu’avec le saut en parachute vous en prendrez plein la vue ! « Etant novice, j’ai pratiqué le saut en parachute tandem avec un moniteur. 30 secondes de chute libre qui peuvent paraître très longues ou courtes, c’est selon… Moi, perso, j’ai trouvé ça « bref » car j’ai adoré ! Au bout des 30 secondes, on ouvre le parachute… Et là, j’ai ressenti une sensation de pleine liberté ! On plane tranquillement dans le ciel en compagnie des nuages… À l'atterrissage, mes jambes étaient un peu molles mais je n’avais qu’une seule envie : recommencer ! ».

En pratique, la sensation par un vol en soufflerie est produite par la propulsion de l’air jusqu’à 270 km/h, ce qui équivaut à la vitesse d’une chute libre en parachute. La discipline, très visuelle, offre un ballet aérien magnifique, à une ou plusieurs personnes en même temps, où les figures s'enchaînent à une vitesse folle et parfois en musique.

« Personnellement, j’ai adoré regarder mon instructeur pratiquer des figures toutes plus belles et acrobatiques les unes que les autres… C’est hyper entraînant ! Une fois au sein du fameux tube en verre, je me sens un peu tendue... Au bout de quelques minutes, je commence doucement à trouver mon équilibre et à profiter pleinement de l’activité… Je flotte avec un sentiment de plénitude inédit… Et lors du deuxième passage, je réponds même au moniteur que je veux bien monter plus haut ! C’était vraiment cool ;-) »

Alors, ce sera plutôt un vol « outdoor » ou « indoor » pour vous ? Ou comme Mélanie pourquoi pas les deux ? Quand on aime, on ne compte pas ;-)

Skydiving 1