12698082-Gerpinnes à 2 roues (City) Generated from track 12698082-Gerpinnes à 2 roues (City) 205.000000 RPT001 236.000000 RPT002 253.000000 RPT003 243.000000 RPT004 250.000000 RPT005 247.000000 RPT006 243.000000 RPT007 232.000000 RPT008 248.000000 RPT009 202.000000 RPT010 202.000000 RPT011 205.000000 RPT012 213.000000 RPT013 201.000000 RPT014 191.000000 RPT015 189.000000 RPT016 186.000000 RPT017 188.000000 RPT018 175.000000 RPT019 162.000000 RPT020 163.000000 RPT021 156.000000 RPT022 146.000000 RPT023 186.000000 RPT024 202.000000 RPT025 208.000000 RPT026 181.000000 RPT027 196.000000 RPT028 202.000000 RPT029 206.000000 RPT030 218.000000 RPT031 218.000000 RPT032 204.000000 RPT033 214.000000 RPT034 224.000000 RPT035 225.000000 RPT036 228.000000 RPT037 215.000000 RPT038 195.000000 RPT039 199.000000 RPT040 203.000000 RPT041 192.000000 RPT042 195.000000 RPT043 190.000000 RPT044 193.000000 RPT045 191.000000 RPT046 184.000000 RPT047 187.000000 RPT048 180.000000 RPT049 205.000000 RPT050 Exploitation familiale, le beurre est fabriqué à base du lait de l’exploitation. Élevage, alimentation herbe, maïs, céréale issus de la ferme, bien-être de l’animal, races des vaches, savoir-faire et douceur avec laquelle est traité leur lait sont autant de facteurs qui influencent la qualité du beurre. Le beurre est fabriqué à l’ancienne dans une baratte en chêne, après maturation, malaxage, puis façonnage à la main. Beurre (non salé et la 1/2 livre sur commande) enrichi en Oméga 3/6, différentes formes de beurre sur commande. Beurre

Les pommes de terre sont cultivées dans notre exploitation (Ukama, Agria (excellentes pour frites bien jaunes), Charlotte, Nicola, Désirée, Astérix).
Sacs de pommes de terre de 5 kg, 10 kg, 25 kg.
Beurre, lait, crème fraîche, œufs, choco artisanal, pâte à tartiner, truffes au chocolat.
Poulets et lapins sur commande.
Tout est naturel, produit à la ferme dans le respect des traditions et de l’hygiène.
La qualité ne s’invente pas, elle se travaille.

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/05/ANX-09-015I-00BC.png-TRIEUX-MONTOIS.png
Situé au calme, à la lisière du Bois du Tournibus, dans le village de Fromiée, le gîte peut accueillir confortablement 6 personnes.

Vous y trouverez le calme et la quiétude de la campagne et de la forêt.

Un endroit idéal pour se reposer tout en profitant du confort moderne.

Ce petit village situé dans la commune de Gerpinnes et facilement accessible est situé dans la très belle région de l’Entre-Sambre-et-Meuse; à 17 km de Charleroi, 33 km de Namur, 75 km de Bruxelles et à 40 km de la frontière française.

Rez-de-chaussée :

  • Salon avec divan-lit 2 personnes, fauteuil, table basse, cheminée, TV, livres et documentation diverse.
  • Cuisine équipée avec cuisinière/four électrique, four micro-onde, frigo, percolateur, grille-pain évier, vaisselle, verres, couverts et accessoires de cuisine divers.
  • Salle-à-manger avec tables et chaises.
  • Poêles à pellets.

1er étage :

  • WC.
  • Chambre avec lit 2 personnes et lavabo.
  • Salle-de bain avec baignoire munie d’une douchette et lavabo. Avec sèche-cheveux.

2è étage :

  • Chambre 2 personnes mansardée avec 2 lits d’une personne et lavabo.
]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/02/gite-ladele.jpg
La Haie aux Loups se compose de deux gîtes distincts : on retrouve le “Grand Loup” et le “Petit Loup”. Il y a aussi possibilité de réserver 3 x 2 chambres d’hôtes. Au total, il y a une capacité modulable de 1 à 24 personnes.

Le Grand Loup : capacité de 18 personnes

Rez de chaussée

  • Cuisine équipée
  • Plaque vitrocéramique
  • Four micro-ondes
  • Percolateurs et autres petits matériels
  • Chambre froide (1.4 x 2.2 m)

Vaste salle à manger avec vue sur la campagne. 24 places

Coin recyclage des déchets

Nurserie.

Premier étage

Salle de vie de 100 m². Table de tennis de table, billard, salon, TV…..

3 chambres lit double avec salle de bains privative (douche, lavabo et WC).

Deuxième étage

2 chambres 3 lits simples avec salle de bains privative (douche, lavabo).

WC commun au deux chambres.

Passerelle et mezzanine.

2 chambres 2 lits simples avec salle de bains privative (douche, lavabo et WC). 

Suivant la saison il est possible de diminuer la capacité de 1 ou 2 chambres.

Combinaison possible du gîte grand loup avec le gîte p’tit loup.

Été comme hiver nombreuses sont les activités environnantes !

Le “Petit Loup” : capacité de 4 personnes

De plain pied

• Cuisine équipée.

• Salle à manger.

• 1 chambre lit double.

• 1 chambre lit simple.

• Salle de bains (douche, lavabo et WC).

Combinaison possible avec les chambres d’hôtes et ou le gîte grand loup.

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/02/facade-gite-3.jpg
Artiste polyvalente, Muriel réalise des peintures, des sculptures sur pierre, des sculptures en résine de polyester, des modelages et des techniques mixtes sur papier.

Agrégée en Arts Plastiques Des Ecoles Techniques du Hainaut, Muriel est enseignante à Ciney. Elle a suivi ses études à Saint-Ghislain et à l’Académie des Beaux-Arts de Charleroi en section Moulage, Modelage et Sculpture et section Arts Plastiques. Artiste en recherche permanente, elle a poursuivi sa formation en travaillant notamment avec le sculpteur Jean Coenen.

La démarche artistique de Muriel est très intuitive, l’artiste ne réalisant jamais de croquis préparatoires. Elle imagine l’oeuvre qui se concrétise dans son esprit avant d’être matérialisée. De cette spontanéité émergent des créations empreintes d’émotions et de poésie.

Ayant une formation pluridimensionnelle, Muriel aime travailler différents matériaux et formes artistiques. Elle sculpte la pierre, modèle la terre crue, réalise des œuvres coulées en polyester, emploie des techniques mixtes sur papier, travaille la sérigraphie et peint à l’huile sur toile.

  • SCULPTURES EN RÉSINE DE POLYESTER

L’artiste élabore un modèle en terre sur lequel elle réalise un contre moule en plâtre. Le moule en plâtre est alors utilisé pour couler la résine en polyester. Un colorant noir est mélangé à la résine, ainsi qu’un accélérateur et un durcisseur. L’artiste a fait le choix de ne travailler la résine qu’en noir. Parmi les sculptures crées en résine, il y a ce corps de femme longiligne aux gestes expressifs et aux mains immenses, bras et visage tendus vers le ciel. Le corps n’est pas lisse et au contraire fait d’aspérités le rendant plus vivant avec, par endroits, des marques plus profondes. Le visage est très doux, juste exprimé par les joues, le nez, une bouche à peine visible. Par une économie de moyens, l’artiste parvient à rendre une oeuvre faite d’humanité et de tendresse.

  • TECHNIQUES MIXTES SUR PAPIER

L’artiste travaille sur du papier Arches en combinant de nombreuses techniques telles que la peinture à l’huile, l’encre de chine, le pastel sec, le fusain, le stabilo.

Elle crée des œuvres aux formes géométriques et symboliques : jeux de lignes, courbes, triangle, cercle, étoile, lune, soleil, … dans des compositions claires, épurées de tout superflu. Dans ses réalisations, la richesse des coloris, la gestuelle et les effets de matière donnent naissance à un art spontané, rendu avec force et émotion.

Pour créer des textures différentes, Muriel utilise tout ce qui se présente à elle : bouts de lattes cassées avec lesquels elle revient dans la peinture, queues de pinceaux, chiffons pour créer des empreintes aux motifs variés… La gomme est utile pour repasser sur les fonds pastels et les lignes de ses motifs géométriques sont rehaussées à l’aide d’un stabilo ou d’encre de chine.

Pour cette technique, l’artiste commence par couler une résine colorée afin d’obtenir un fond. Une fois cette première couche durcie, une autre résine teintée avec des pigments bleus est coulée et découpée selon les formes souhaitées. Les traits sont réalisés à l’encre de chine. Enfin, une résine transparente est coulée sur l’ensemble du panneau.
]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/155495932_2947326348884388_6558305441750052780_o.jpg
Taverne où il fait bon vivre ! De quoi prendre un verre entre amis, faire un billard et s’amuser

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/12279070_891976607550212_2795052820397957313_n.jpg
Ancienne ferme datant du 16ème siècle. Elle était anciennement fortifiée avec logis, chapelle, tour coiffée d’un clocheton octogonal et grange monumentale. C’est un lieu de ferveur où des milliers de pèlerins et de marcheurs se rendent chaque lundi de Pentecôte pour rendre hommage à Ste Rolende, puisque selon la légende, c’est à cet endroit qu’elle décéda. Une vieille pierre rongée par le temps nous le rappelle “Hic obiit beata virgo Rolenis”.

Attention, il s'agit d'une propriété privée.
]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/1200px-Villers-Poterie_070524_1.jpg
Le château est un édifice en pierre calcaire sous toitures d’ardoises remontant à la fin du 16ème – début 17ème siècle. Il se situe au milieu d’un parc composé de jardins, d’étangs, de bois et de collines.

La terre d’Acoz est mentionnée dès le XIIème siècle comme dépendance de l’abbaye de Floreffe. C’est vraisemblablement entre la seconde moitié du XVème et le début du XVIIème que date la construction de la place forte, possession de la famille de Marotte.

En 1759, le château est cédé à la famille d’Udekem. Cette famille était une très ancienne famille du Brabant connue depuis le 12ème siècle. Le château d’Acoz a été occupé successivement par les familles de Marotte en 1543 et de Quiévrain en 1727. Jean Marotte a pu être investigateur de certains travaux de réfection ou d’embellissement, comme ceux du pont-levis. Son descendant Jean-Michel, vicomte de Quiévrain réalise des aménagements comme la chapelle datant de 1744. Il lèguera son bien à la famille d’Udekem en 1759, puisqu’il décède sans héritier. C’est Catherine d’Udekem qui en hérite et à sa mort, son neveu Jacques héritera de la seigneurie d’Acoz et de Villers-Poterie. 

  • Blason de la famille d’Udekeme d’Acoz.

Description héraldique : “De sable, à trois maillets penchés d’or. L’écu sommé d’une couronne d’or à neuf perles posées sur le cercle, et supporté par deux lions regardant d’or armés et lampassés de gueules, tenant chacun une vouge d’argent emmanchée d’or. Le tout placé sous un pavillon de gueules, bordée d’hermine et doublé de sinople, surmonté d’un buste de vieillard, coiffé d’un bonnet de gueules, rebrassé de trois pointes d’hermine, le buste hissant du pavillon.”

Explication : L’écusson est noir avec trois maillets penchés jaune doré. Les maillets sont des outils qui pourraient être ceux d’un charpentier, d’un tonnelier, ou même d’un petit entrepreneur. Au-dessus de l’écu, se trouve une couronne dorée, cela signifie que la famille est noble, sur la couronne, on trouve neuf perles qui étaient attribuées au Comte. Deux lions dorés supportent l’écu en regardant vers l’extérieur et passent une langue rouge. Ils portent une vouge, c’est-à-dire une sorte d’épieu qui servait pour la chasse. Les armoiries sont entourées d’une espèce de draperie rouge, le bord est argenté moucheté de noir, et la doublure est verte. Au-dessus du pavillon se trouve le buste d’un vieillard coiffé d’un bonnet rouge, avec un bord formé de trois pointes, argenté moucheté de noir. Ce buste sort du pavillon. Depuis 1891, on lui a ajouté une devise : “Bello et jure senesco”. Cela voudrait dire en français moderne : “Je vieillis dans la guerre et le droit”. (source : Amaury d’Udekem d’Acoz)

Ce blason est devenu celui de Villers-Poterie depuis 1962. Acoz et Villers-Poterie faisaient partie de la même seigneurie dont Jacques d’Udekem a été le dernier seigneur. Or, Villers-Poterie n’avait pas de blason. Alors, le secrétaire communal de l’époque a demandé à la famille d’Udekem d’Acoz s’il ne pouvait pas utiliser leur blason ce que la famille accepta. Lors de recherches dans les anciens documents du village, on avait retrouvé une enveloppe cachetée du sceau de cette famille.

  • Le monument de la famille d’Udekem d’Acoz à Acoz

En 1976, lors de la fusion des communes, les anciens villages craignaient que leur nom soit oublié au profit du nom de l’entité. C’est dans ce contexte qu’on demanda à la famille d’Udekem d’Acoz d’ériger un monument qui perpétuerait le nom d’Acoz. Celle-ci accepta volontiers et finança le monument. Il a été inauguré le 25 octobre 1980 en présence de représentants de la famille, de la Fanfare Royale d’Acoz, de représentants du cercle historique, du conseil communal, du bourgmestre de l’époque M. Brimant et de la population locale. Ce monument se présente sous la forme d’une colonne de plus ou moins deux mètres de haut en piere de taille, composée de différents solides. Sur une des pierres est gravé le blason de la famille d’Udekem d’Acoz. Au sommet du monument, un lion tient entre ses griffes un écusson portant le nom “Acoz”.

Ces points proviennent d’un travail de recherche effectué par les élèves de 5ème et 6ème année primaire de l’Ecole Notre-Dame de la Providence à Acoz, classe de Madame Anne-Marie Deguelle. Les élèves ont présenté le blason au Prince Philippe et à la Princesse Mathilde au château d’Acoz, dans le cadre de leur Joyeuse entrée dans la province du Hainaut.

En 1858, Jacques d’Udekem revend le château et les terres à Irénée veuve de Benjamin Pirmez, mère d’Octave, l’écrivain. C’est en 1886 que le nom “d’Acoz” a été ajouté au nom d’Udekem par arrêté royal du roi Léopold II. La famille Pirmez modernisent considérablement l’aile orientale et aménagent l’intérieur des bâtiment. A l’heure actuelle, il ne subsiste du quadrilatère fortifié primitif qu’une tour isolée et deux ailes, fortement transformées aux XVIIème et XIXème siècles. La façade principale du château s’élève sur le flanc sud, enserrée au sud-est par une tour carrée de trois niveaux et au sud-ouest par un porche massif précédé d’un pont à deux arches. La façade, remontée dans le style classique du XIXème, compte onze travées et s’appuie sur un épais soubassement. Le flanc oriental du château est composé d’un logis suivi d’une aile plus basse abritant des pièces d’habitation et d’anciennes écuries. Sur le logis, on peut lire la devise des Pirmez apposée sur la travée d’entrée “SCUTUM MEUM FIDES“. On accède au jardin à la française par un porche carré en pierre calcaire remontant vraisemblablement à 1674, comme l’indique la date apposée sur le vantail clouté. On y trouve une salle Octave Pirmez (1832-1883). Cet écrivain dont l’œuvre appartient au courant romantique est l’arrière grand-oncle des anciens propriétaires.

Attention, il s'agit d'une propriété privée.
]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/Acoz_CH1aJPG.jpg
La Ferme du Grand Bois élève des Blondes d’ Aquitaine, des moutons et des poules. Depuis peu, grâce à Nicolas, le fils ayant fini ses études, la ferme s’est diversifiée dans la production de pommes de terre et de légumes de saison cultivés dans le plus grand respect de la nature sans aucun pesticide.
Jean-luc Feyers possède également un verger de 240 pommiers d’anciennes variétés hautes tiges.

Oeufs, poulets, légumes, pommes et jus de pomme sont vendus à la ferme.

Spécialités de Jus de pommes

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/05/GRAND-BOIS.jpg

Biographie :

Aquarelliste autodidacte depuis 1990.

Attirée par l’aquarelle suite à un stage d’été chez Roger LORANT, aquarelliste reconnu dans ma région.
J’ai participé à des stages de perfectionnement de quelques jours chez des aquarellistes connus comme Xavier SWOLFS, Bernadette GALLE, .. et en 2003 un stage d’une semaine dans les Landes en France chez Jean-Louis MORELLE.
J’ai fait partie de l’atelier d’aquarelle de Loverval animé par Raymond DRYGALSKY et également de l’Institut Européen de l’Aquarelle..
Je suis les cours de l’école d’aquarelle de Namur chez Stéphane HEURION depuis septembre 2003.

J’ai participé à de nombreuses expositions dans la région de Charleroi, Bruxelles, au Val St Lambert à Seraing, Ligny, à l’abbaye d’Aulne, Philippeville, Nîsmes, Spa, Libramont, Gerpinnes, Loverval, … En France, à Visan et à Hirson. En Allemagne.

Depuis quelques années, je fais partie de l’Aquarel Instituut van België.

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/05/vhateau.jpg
Production de fruits et de légumes 100% naturels.

Les produits récoltés sont vendus en circuit court, directement à la ferme.

Exploitation familiale à Joncret

NOUS SOMMES UNE FAMILLE :

Denis, Nathalie et nos deux enfants Théo et Jeanne.
Tout a commencé il y a 15 ans…
Denis était artiste plasticien et Nathalie travailleuse sociale.
Nous avons commencé à cultiver comme hobby et puis très vite, le potager s’est agrandi…
A Bruxelles, les copains avaient besoin de légumes alors nous avons commencé à vendre notre surplus…et puis très vite, l’envie de s’ancrer, l’appel de la nature, l’envie d’en faire un métier. Nous avons alors décidé d’acheter la ferme dans le village ou Denis a vécu son enfance et adolescence.

Nous avons décidé de quitter nos emplois et de se lancer dans l’aventure..
C’est grâce aux GASAP (groupe d’achats solidaires à l’agriculture paysanne) que nous avons pu en faire notre métier.
Aujourd’hui, nous livrons 300 familles à Bruxelles et nous avons notre point de vente à la ferme.

Nous cultivons avec les principes de l’agriculture bio même si nous n’avons pas pris de label. Au sein de l’asbl Gasap, nous avons notre propre label qui garanti une agriculture naturelle et paysanne.

 

 

(pour plus d’ infos : site des GASAP )

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/05/magasin-4.jpg-FERME-DUTRIEU.jpg
C’est en 1991 que les époux Bolle commencent la culture des fraises en plein air et sur quelques ares. Le succès est immédiat et peu à peu les techniques évoluent et les superficies cultivées augmentent.
Pascal Bolle cultive et son épouse, Maryline, propose la vente et la dégustation aux particuliers. C’est la naissance «Des Fraises Du Village». La culture de la fraise se fait uniquement en pleine terre, 1ère condition pour obtenir une fraise au goût inimitable. Pascal Bolle, après bien des essais, a opté pour 5 variétés qui sont aujourd’hui Les fraises du village.

  • La Darselect, de gros calibre, d’une qualité gustative constante, sucrée, de bonne conservation. Rustique, elle rappelle à beaucoup le goût de l’enfance.
  • La Gariguette, ton goût me fait tourner la tête ! La première à enchanter les amateurs de fraises, elle est particulièrement tendre, juteuse et parfumée. Allongée et très brillante, c’est un délice à déguster en dessert.
  • La Lambada, de forme arrondie, son parfum est remarquable, agréable consistance, idéale à déguster seule mais aussi pour les préparations culinaires.
  • La Mara des bois, de petit calibre, au parfum grandiose, c’est la fraise par excellence pour la préparation de liqueurs ou de desserts raffinés.
  • La Charlotte, descendante directe de la Mara des bois, de calibre plus gros et de consistance moins souple, elle ravira sans nul doute tous les amateurs de fraises de qualité.
  • L’Amandine

La cueillette des fraises se fait tous les jours. Les fruits sont récoltés à maturité pour qu’ils livrent tout leur parfum.
Ils doivent être manipulés délicatement. Pour cette raison, nous privilégions le personnel féminin qui a le geste plus fin.

Les fraises sont vendues le jour de leur cueillette ce qui garantit une qualité irréprochable.

Ce fruit garde toutes ses qualités gustatives s’il est transporté délicatement et consommé rapidement. On lui évitera le passage au frigo et le bain.

Vous pouvez faire l’acquisition de ses produits dans le magasin des Fraises du Village ou les déguster dans la maison gourmande.

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/616725_338728736213416_1981911108_o.jpg
 

C’est le 13 mai 1599 que les reliques de Sainte Rolende furent déposées dans la châsse actuelle par Mgr J. Blasaeux, évêque de Namur. Due à la générosité des habitants de Gerpinnes et de nombreuses localités voisines, elle est sortie des ateliers de Henri Libert, orfèvre à Namur et a coûté 553 florins.

Elle offre un des plus beaux spécimens d’orfèvrerie que nous aient légués les XVème et XVIème siècles, qui furent d’ailleurs marqués par la décadence en ce domaine.

La châsse de Sainte Rolende, pour la matière, constituée de cuivre doré, rehaussé de nombreuses plaques d’argent, est en style renaissance ; la plupart des ornements cependant appartiennent au roman. Elle a la forme d’une basilique sans transept ou celle d’un sarcophage rectangulaire à deux versants dans la partie supérieure; elles est terminée sur les petits côtés par deux pignons élégants.

Le corps du monument repose sur de riches moulures, surmontées de rinceaux et d’entrelacements gracieux, en imitation de filigrane. Il est subdivisé en quatorze panneaux séparés par des pilastres en saillie ; sur douze de ceux-ci s’ouvrent des niches contenant les statuettes des apôtres, avec l’inscription, sur argent, du nom de chacun d’eux et d’un article du Credo.

Les bas-reliefs, en argent repoussé, forment autant de tableaux d’une originalité naïve et d’un fini surprenant représentant les diverses scènes principales qui se rapportent à l’histoire traditionnelle de sainte Rolende : mariage de ses parents, naissance, vocation, refus d’un prétendant, fuite à l’étranger, arrivée à Gerpinnes, transport de la moribonde, la mort, le triomphe.

Sur l’un des versants sont représentés : saint Guillaume de Gellone, saint François d’Assise, saint Etienne. Dans les pignons sont figurés saint Michel, patron de l’Eglise ; et sainte Hélène, patronne de l’abbesse de Moustier-sur-Sambre, dame de Gepinnes. On y lit au bas de l’inscription suivante : “Madame Hélène de Huy de Moustié-Gerpinnes décora cest ymage au nom de sainte Rolende. A° 1599“.

Ces panneaux sont reliés par des bandes ciselées formant cadres dorés, et ornées de masques renaissance. La châsse est parsemée de lys d’argent sur or. Sur les petits côtés, on admire deux écussons d’argent et d’or sur azur : l’un composé de trois lys, l’autre de trois tours. Deux statues les surmontent ; celle du Sauveur du monde et celle de saint Crépin, patron de la corporation des tanneurs.

La crête qui couronne la châsse et les angles du tympan se composent de lys finement ajourés ; on y voit trois statuettes ; celles de sainte Catherine, de sainte Rolende, de sainte Barbe, tenant en main le livre des Evangiles et séparées par de petits globes qui parachèvent cette ornementation.

La confrérie de sainte Rolende, approuvée par l’autorité diocésaine, existe depuis des siècles. Les personnes qui en font partie s’engagent, sans qu’il y ait charge de conscience, à se soumettre à ses statuts. Elles ont à cœur d’honorer la sainte et d’attirer sa protection puissante par une vie chrétienne. La condition première réglementaire est de se faire inscrire sur les registres de l’Association et de payer une légère cotisation annuelle. Les avantages précieux consistent dans la participation aux bienfaits des messes dites pour les confrères et consœurs, tant vivants que trépassés, et dans la célébration d’un service funèbre en faveur du membre décédé, dès que l’annonce de la mort est notifiée à Monsieur le Curé de Gerpinnes.

L’église de Gerpinnes célèbre la fête de sainte Rolende par une procession de ses reliques, le dimanche le plus proche du 13 mai. En outre, une seconde procession avec le Corps Saint a lieu également après la grand messe, le jeudi de la fête de l’Ascension. Le grand pèlerinage, avec son escorte militaire à travers le village avoisinants, se déroule le lundi de Pentecôte. Une exposition de la châsse de sainte Rolende a lieu dans l’église de Gerpinnes le dimanche de la Trinité.

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/chasse.jpg
Créé par le Magnolia dans le cadre du PCDN en collaboration avec l’administration communale de Gerpinnes et le soutien de la Région Wallonne.

Qu’est-ce qu’un jardin naturel ? C’est un jardin qui regroupe l’ensemble des biotopes de notre région, à savoir : la haie vive, le bosquet, la mare, la prairie fleurie, les vieilles souches, les vieux murs, les milieux rudéraux. Vous y découvrirez une collection de plantes de nos régions qui ont toutes un rôle à jouer dans l’équilibre naturel et qui en plus ont des qualités, culinaires, ornementales, médicinales, mellifères, etc…

Vous y découvrirez la flore mais aussi la faune de nos jardins, vous y apprendrez à créer un jardin naturel ou chacun des habitants à sa place et son utilité. (Oiseaux, insectes, plantes, etc…)


Une découverte pour les parents et les enfants, un ravissement pour les yeux. Dans un cadre reposant et agréable en plein centre du vieux Gerpinnes vous y recevrez un accueil chaleureux et instructif, vous pourrez admirer le monde des végétaux méconnus de notre région.

Vous y découvrirez des plantes aux vertus, aux senteurs et aux usages insoupçonnables. Vous retiendrez qu’il n’y a pas de mauvaises herbes dans la nature mais uniquement des plantes qui ne poussent pas au bon endroit au bon moment.

Vous pourrez aussi découvrir l’utilité du compostage, un guide composteur étant a votre disposition les jours d’ouverture pour vous renseigner sur le sujet.

 

  • Visite le samedi, de mai à septembre de 14h00 à 17h30
  • Entrée gratuite
  • Possibilité de visites en semaine pour les groupes et les écoles.
]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/a10f9479-21cf-496c-8ff1-32d820030b9b.jpeg
A la fin du XIème siècle, une petite église en pierres d’un aspect lourd et massif remplaça l’oratoire en bois qui avait été construit au VIIème siècle. Elle fut dédiée à saint Michel archange et servit d’église paroissiale, non seulement à Gerpinnes et à ses hameaux, mais encore aux communes voisines de Joncret, Acoz, Villers-Poterie, Gougnies, Sart-Eustache et Tarcienne. Cette situation se maintient sans changement notable jusqu’au bout du XIXème siècle. En 1142, les habitants de Gerpinnes qui s’étaient réfugiés dans l’église, y subirent un siège en règle de la part d’Elbes, avoué de Florennes. L’église fut investie, livrée aux flammes, ainsi que le village.

Elle fut reconstruite dans la seconde moitié du XIIème siècle en style roman ; il en reste la tour carrée, haute d’une vingtaine de mètres, les fonts baptismaux et une crypte.

Cette crypte qui était malheureusement inaccessible après les fouilles entreprises dans l’église et suite aux travaux de restauration, a été complètement dégagée et ouverte au culte.

Vers 1545, l’église fut détruite par un incendie et les archives de la Confrérie de Sainte Rolende périrent dans le désastre.

L’Eglise fut reconstruite en style ogival tertiaire. Le vaisseau se composait de quatre travées et d’un chœur avec crypte. (Le chœur devait se trouver à hauteur de la chaire de vérité actuelle).

Le côté nord a conservé ses anciennes fenêtres avec leurs fers carrés. Le côté sud a subi d’importantes réparations vers 1712.

En 1670, on bénit un nouvel autel en bois sculpté en l’honneur de Sainte Rolende. Le cadran de l’horloge fut placé en 1737.

En 1770, l’église fut agrandie de moitié avec élargissement de cette nouvelle partie et, chose curieuse, dans le style de la renaissance, alors fort à la mode.

L’ancien chœur, avec la crypte, fut supprimé. Plus tard, dans le but d’unifier tout l’édifice dans son aspect général, la dernière construction fut considérablement modifiée et mise, autant qu’on le put, en formes gothiques.

En 1766, la cloche Isabeau, appartenant à la communauté et aux paroissiens, fut fondue par les maîtres fondeurs Louis Simon, Joseph Simon et Claude Defôret. Les orgues proviennent des Dominicains de Namur ; elles ont été achetées 150 couronnes (la commune a payé 70 couronnes et Messieurs de Bruges 80 couronnes) ; elles furent placées en 1805 par le sieur Rifflart de Bouvignes.

Les fonts baptismaux, de style roman, en pierre de taille dite de “Tournai” sont particulièrement remarquables et remontent au XIIème siècle. Ils sont composés d’un gros fût de colonne cylindrique, cantonné de quatre colonnettes dégagées, avec bases moulées, supportant la cuve, celle-ci est surmontée de têtes naïvement sculptées. Il faut signaler que les 4 colonnettes étaient disparues. Pour cette œuvre de grande valeur, une réparation s’imposait, les colonnettes ont repris leur place. Des ornements variées, sur le pourtour extérieur, représentent arcades et palmettes romanes. Ces fonts baptismaux se trouvent au centre de l’Eglise.

On remarquera leur magnifique lutrin, offert par Emile Deglume, ferronier d’art à Gerpinnes.

Le mausolée de Sainte Rolende reconstruit après l’incendie de l’église en 1545, il s’élevait à quatre pieds du sol à l’endroit même où l’illustre vierge avait été inhumée, c’est-à-dire entre deux colonnes de la nef et contre son autel. C’était un dé de maçonnerie qui supportait une dalle tumulaire en marbre noir très brillant, sur laquelle était gravée l’image de la Sainte encadrée dans l’inscription suivante :

Sainte Rolende, fille du très grand Didier, roi de la Gaule.

Mes ossements reposent ici. Je guéris la rétention d’urine par la grâce de Dieu, la hernie, la cécité outre les autres maux. Implorez-moi, vous qui avec besoin de mon intercession. Ce mausolée de sainte Rolende, sorti d’un atelier mosan de la deuxième moitié du XVIème siècle, se trouve entre deux colonnes, juste au-dessus du sarcophage de la Sainte alors enterrée dans la crypte. Les colonnettes d’angle sont caractéristiques.

 

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/02/043.jpg
C’est dans un cadre agréable que vous découvrirez une cuisine traditionnelle et créative. Au menu quelques spécialités sardes, les suggestions du chef régulièrement renouvelées et bien sûr quelques classiques comme l’escalope de veau ou la tagliatta de bœuf, les pâtes et les raviolis faits maison…Vous dégusterez des produits frais et de saison. Quand le temps le permet, vous pourrez profiter de la terrasse.

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/Lappuntamento-scaled.jpg
 

Brigitte et Pierre vous accueillent à la ferme Saint-Pierre

Bercés durant leur enfance dans l’exploitation familiale des saveurs des fruits du verger, ils ont eu à coeur de restaurer celui entourant leur ferme, aidés en cela par l’asbl Terra Nostra. Grâce à leur vente à la ferme, vous découvrirez des fruits des différentes variétés anciennes provenant du verger haute-tige Jus de pomme, fruits de nombreuses variétés en saison (pommes, poires, prunes), œufs.
Mise en valeur et pérennisation par la valorisation économique du patrimoine fruitier conservatoire. Les poules de Brigitte et Philippe sont élevées au verger faisant partie de l’écosystème qu’ils ont mis en place pour ce même verger.
Fruits locaux et 100% naturels.
Le verger Saint Pierre compte une septantaine de variétés anciennes d’arbres fruitiers hautes tiges.
En fonction des saisons et de la météo, différentes variétés sont produites : la Reinette de France, la Coxorange, la Louise Bonne d’Avanche, la Poire à Clément, la Belle de Thuin, la bleue de Belgique, etc.

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/05/331800-svetik-1024x768.jpgFERME-SAINT-PIERRE.jpg
Boucherie à la ferme, viandes de vache de race Limousine, veau Limousin, porc fermier, volaille, agneau du pays, lapin, rôtis spéciaux, hachés et spécialités, charcuteries artisanales aux compositions d’épices naturelles (pâtés plus de 10 variétés, cervelas, polonais, boulettes, boudins, jambons (secs, nature, à l’os, braisé aux herbes,..), pain de viande, et saucissons au jambon (6 variétés).
Service traiteur, spécialités artisanales et produits du terroir.

Du goût et des saveurs 100 % maison.

La boucherie Le Limousin vous propose des viandes savoureuses, des préparations, plats traiteur, salaisons et charcuteries,… des produits 100 % faits maison.

Laissez-vous tenter par nos nombreuses spécialités et n’hésitez pas à nous confier vos envies. Notre clientèle et la confiance qu’elle nous accorde nous inspirent pour créer sans cesse de nouvelles recettes et produits.

Nous proposons également des colis (barbecue) et des offres personnalisées, vendons des fromages régionaux et différents produits du terroir.

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/05/plateau_de_viande_maturee.jpg

 

Si une zone d’ombre subsiste quant à sa date de construction, un moulin apparaît néanmoins déjà à cet endroit dans les albums des gouaches de Croÿ vers 1600, à l’heure des Pays-Bas espagnols. A cette époque, les Gerpinnois, très prospères, jouissait des mêmes droits et libertés que les Namurois et en étaient assez fiers. Les familles Grosjean, Vandereyden, Sauvergarde,… ont entre autres fait tourner la roue du moulin au fil de l’histoire et c’est aujourd’hui au tour de la famille Marchal de produire farine et électricité ; et ce grâce à la force hydraulique du bief venant du ruisseau d’Acoz et au mécanisme complexe datant du 17e siècle, savamment rénové il y a peu par un « charpentier des moulins ». L’installation de la roue rénovée de 2,50m de diamètre et de 3 tonnes a nécessité l’intervention d’une grue à bras télescopique et il a fallu remplacer l’arbre en bois octogonal (2 tonnes) sur lequel la roue vient s’articuler. En effectuant 5 à 6 tours par minute, celleci peut produire jusqu’à 25.000 kW par an ; un investissement qui s’inscrit donc parfaitement dans une optique écologique et durable.

Les propriétaires du Moulin, véritables passionnés, ouvrent leurs portes au grand public tous les samedis de 14h00 à 18h00 et les dimanches de 14h00 à 17h00, ainsi qu’aux groupes en semaine et sur rendez-vous. Vous pourrez y déguster la Fougasse, fromage du terroir à pâte semi-dure (spécialement créé pour le Moulin par la ferme de Raz Buzée), accompagné d’une Cuvée Gerpinnoise. Sous peu, de la farine bio produite sur place sera en vente directe tous les troisièmes vendredis du mo

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/05/e9eccc5d-ff0a-4e0f-b7da-83cf48490204.jpeg-moulin.jpeg
Cette très ancienne construction, érigée au début du XIVème siècle, laisse dans la mémoire des vieux Gerpinnois le souvenir de son nom. C’était, comme elle fut appelée longtemps encore au cours des siècles derniers, “la maison du Bailli”. Majestueuse avec son perron de pierres bleues, elle abritait jadis le représentant du pouvoir local chargé de fonctions administratives et judiciaires.

C’est ici que fut utilisé le premier sceau communal retrouvé sur les archives de 1308. A l’époque, Gerpinnes avait pouvoir de cour de justice, symbolisé sur ce premier sceau par la représentation de saint Michel, patron de la paroisse, terrassant le dragon de la main droite et tenant la balance de la justice dans la main gauche

 

En 1986, cette habitation fut acquise par l’administration communale pour en faire le Musée des Marches Folkloriques de l’Entre-Sambre et Meuse.

A travers de nombreux documents et photos, on peut y découvrir l’origine et la vie de nos Marches. Les costumes et les armes, ainsi que de nombreux drapeaux en rappellent les époques des Ier et IIème Empire.


Le Musée est ouvert au public pendant la période des Marches, de mai à octobre, (sauf le mois de Juillet), tous les W-E de 14h à 18h. 

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/museema.jpg

Le Sambre & Meuse est un restaurant authentique et familial. Cette jolie cantine est nichée au cœur même de la belle place de Gerpinnes centre. Laurent et Chrystel, les enfants, ont repris l’entreprise familiale en 2008.

Récemment, ils ont entrepris une rénovation de leur établissement. Ces derniers ont mis un point d’honneur, lors des transformations, à préserver le caractère authentique de la bâtisse. En effet, la maison date de 1812. Ils ont opté pour la conservation du mélange entre vieilles pierres, briques et parquets d’époque…

Certes l’extension est contemporaine dans sa conception et décoration mais le cadre reste chaleureux et accueillant.

Laurent, le patron, a sélectionné, pour sa nouvelle cave à vin, des cépages de qualité ainsi que des grands crus à prix abordables. Vous pourrez y déguster des plats du terroir tels que la blanquette de veau à l’ancienne, des ris de veau façon grand-mère, des carbonnades à la bière Sambre&Meuse, …

Les excellentes pizzas cuites au feu de bois raviront également vos papilles gustatives…

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/02/sambre-et-meuse.jpg
Parfois dénommé château d’en bas à cause de sa situation dans un petit vallon boisé débouchant sur la Biesme et de la proximité du “château d’en haut”, vaste ensemble de plusieurs bâtiments érigés vraisemblablement à partir du 17ème siècle, mais surtout aux 18ème et 19ème siècle dans un esprit éclectique et complétés au 20ème siècle.

Construit par les Desmanet, maîtres de forges, le domaine est acquis par G. de Bruges en 1760 et cédé vers 1935 aux chanoines de Latran qui y installent une école. Actuellement siège du prieuré, “château” en briques enduites et pierre calcaire d’allure néo-classique du second tiers du 19ème siècle, remontant néanmoins au 17ème siècle comme l’attestent les vestiges conservés à la face arrière.

Façade sur deux niveaux et demi dont les sept travées se prolongent par une lucarne dans le brisis de la toiture d’ardoises à la Mansart que souligne une corniche de pierre moulurée. Travée centrale monumentalisée par des pilastres colossaux portant l’entablement que somme dans la toiture une niche en plein cintre encadrée de volutes sous une corniche moulurée ; balcon en fer forgé sur consoles de pierre au-dessus de la porte à encadrement sculpté en anse de panier. Fenêtres rectangulaires aux montants monolithes, celles de la travée décrite à encadrement mouluré; soubassement appareillé et chaînes d’angle harpées.

Même dispositif au mur pignon Sud, de trois travées seulement et dans la face arrière que borde un étang, de cinq travées. Dans la travée axiale de cette façade, porte-fenêtre ouvrant au rez-de-chaussée sur un balcon en saillie. Deux ouvertures en plein cintre de briques à droite du rez-de-chaussée plus tardives; Dans le parement élevé sur un soubassement chanfreiné en moellons, reste de chaînes d’angle et de bandeaux, vestiges d’un état plus ancien et plus petit, peut-être du 17ème siècle.

Mur pignon Nord flanqué d’une annexe plus récente. Au Nord de l’étang, haute annexe moderne en briques abritant des classes flanquant l’ancienne ferme en carré aujourd’hui transformée. Les quatre ailes de cette dernière, autour d’une cour récemment couverte en briques et moellons calcaires, remonteraient au 18ème siècle bien que partiellement remaniées aux 19ème et 20ème siècle. Aile Sud à étage de cette ferme, dont la façade en moellons réglés est ouverte par une portelette néo-gothique, à deux tourelles de briques coiffées de poivrières et surmontant le portail en arc brisé. De part et d’autre, deux travées de baies au linteau légèrement cintré à clé passante sur montants à une harpe, peut-être du 19ème siècle. Haute toiture pyramidale éclairée d’une lucarne piquée d’un clocheton, saillant dans la bâtière d’ardoises à croupes. Corniche de modillons soubassement récent.

Attention, il s'agit d'une propriété privée.
]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/a09962d8-42bd-415e-8a93-9b3b5030a6bd_original.jpg
Située au cœur du village de Gerpinnes, la Sandwicherie du Perron vous propose la dégustation de sandwiches, salades et pâtes de qualité.

La sandwicherie dispose d’une terrasse ainsi que d’une salle climatisée multimédia à l’étage.
Si vous ne savez pas vous déplacer, ils effectuent des livraisons dans les entreprises de la région.

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/sandwicherie1.jpg
Frites fraîches à emporter ou à consommer sur place – Spécialité de burgers – leur gamme de snacks , le meilleur du classique !
Un lieu à découvrir, authentique et agréable.
]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/13139174_1783590758535517_1908963389897549508_n.jpg

Envie d’un snack ? Venez pousser les portes de de Tram 47 à Gerpinnes. Ils proposent tous les grands classiques du snack ainsi que des spécialités à base de produits de qualité et de saison. Soyez les bienvenus pour prendre un plat à emporter ou pour manger sur place. Ils disposent de 18 places à l’intérieur ainsi que d’une terrasse, chauffée en hiver, avec 40 places.

Une friterie bien fournie en délicieux plats : restauration à la fois classique et variée. Des frites fraîches à base de pommes de terre provenant d’une ferme à proximité, des mitraillettes, des viandes traditionnelles (fricadelle, viandelle, mexicanos, etc.), des durums ou encore des burgers. La qualité et la fraicheur sont au rendez-vous avec aussi des plats de saison .Hamburgers spéciaux avec du vrai pain de qualité et de la viande de bœuf Black Angus cuite à la plancha. Texan, italien, irish, mexicain, trouvez votre bonheur parmi des compositions toutes plus alléchantes les unes que les autres.

Service table d’hôtes : tous les mercredis en soirée, la friteriepasse en mode table d’hôtes. Sur réservation uniquement, profitez d’un menu 3 services composé de produits de saison. Pour 30 € par personne, vous profiterez d’une entrée, d’un plat et d’un dessert avec un verre compris accompagnant chaque service. Ne tardez pas à réserver, les places sont limitées !

Qu’est-ce que le Tram 47 ? Anciennement Chez Fonfon, la friterie a été renommée Tram 47 en hommage au tram qui circulait jadis dans la rue. La patronne, qui possède une longue expérience de plus de 30 ans dans le domaine de la cuisine et de l’évènementiel, vous invite chaleureusement à tester ses nouvelles idées de plats. Parmi nos spécialités : les hamburgers maison au bœuf Black Angus.N’hésitez pas à prendre contact pour passer commande. Ils sont situés à Gerpinnes, avec un parking privé à l’arrière. Simple et facile !

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/tram-47.jpg

“La Cantinière” vous accueil dans leur ferme du 18ème siècle située à Gerpinnes, berceau des marches folkloriques de l’Entre-Sambre et Meuse.

Valorisant depuis vingt ans les produits de terroir à travers leur boucherie artisanale, ils souhaitent promouvoir autrement le savoir faire de notre région.  Au départ de leurs chambres, partez à la découverte des richesses patrimoniales, culturelles et naturelles de nos contrées. Ponctuez votre journée par un voyage gustatif autour d’une table conviviale et au gré des saveurs locales.

Copyright – BG Photos

Au Rez de chaussée

Sous les voûtes datant du 18ième siècle,

  • Salon convivial ainsi que d’une salle à manger qui leur sont entièrement réservés. 
  • Petit déjeuner de terroir ainsi que la table d’hôtes (sur réservation).
  • Micro-ondes, percolateur, petit réfrigérateur et bouilloire sont également mis à votre disposition. 
  • Par bon temps, profitez d’une terrasse orientée plein sud et privative.
  • Grand parking privé et sécurisé
  • Non fumeur, animaux de compagnie non admis

Copyright – BG Photos

A l’étage 

  • Deux chambres à thème, tout confort, avec literie de qualité.
  • Lit double (180/200cm) ou préparé individuellement (90/200cm) sur simple demande.
  • Télévision, wi-fi gratuit. 
  • Salle de bains privative (douche, lavabo, W.C., sèche-cheveux, serviettes de bains).
  • Profitez d’un coin détente et d’une bibliothèque sous la magnifique charpente en chêne.

 

Copyright - C. PIERREQUIN

Copyright – C. PIERREQUIN

La table d’hôtes

La cantinière propose une table d’hôtes familiale (plat-dessert) simple et conviviale, au travers de laquelle vous découvrirez les richesses gustatives de la région. N’hésitez pas à leur faire part de vos allergies éventuelles et ils adapteront le menu.
]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/03/IMG_0306-scaled.jpg
Deux chambres sont proposées : la chambre “Côté Jardin” et la chambre “Côté Sud”. Toutes deux se situent dans le quartier tranquille de la quairelle, il s’agit d’un quartier ancien du village rural de Gerpinnes. Les maisons s’y distinguent par leurs belles pierres bleues du pays, caractéristiques des fermes condruziennes.

Leur demeure en garde d’ailleurs toutes les particularités malgré les transformations architecturales au fil du temps.

Le calme et la tranquilité

Entourée de prairies, notre maison a été le lieu idéal pour élever nos chevaux de demi-sang depuis plus de trente ans.
En effet, elle se trouve le long d’une route secondaire menant directement à la campagne avoisinante.
Chaque année, à la Pentecôte, le cortège de la St Rolende , escorté des tambours des marches de l ‘ Entre-Sambre-et-Meuse traverse notre quartier, en route vers les neufs autres villages touristiques composant le tour St Rolende.

 

Chambre “Côté Jardin”

La chambre “Côté Jardin” se situe à l’arrière de la maison et offre une magnifique vue sur la prairie et la pelouse bordée de fleurs.

La chambre possède une salle de bain particulière en suite.

Elle offre la possibilité de loger dans 2 lits simples ou un lit double.

 

 

Chambre “Côté Sud”

Le soleil y est présent une grande partie de la journée.

La salle de bain privée est en suite.

 

Les chambres disposent du Wifi.

]]>
https://www.rsi-gerpinnes.be/wp-content/uploads/2021/02/la-quairelle.jpg